L’enfant de type générateur : bien l’accompagner dans son développement

Si tu as cliqué sur cet article, tu es probablement la mère ou le père d’un enfant générateur, ou alors tu côtoies un enfant générateur dont tu veux prendre soin selon le système du Design humain…

Tu es au bon endroit car le Design humain est un outil hyper utile pour aider les enfants générateurs à mieux se comprendre et à grandir en respectant leurs caractéristiques particulières, notamment le fonctionnement de leur centre sacral ! Bravo à toi car, si tous les parents faisaient cet effort d’information, les enfants générateurs grandiraient sûrement bien plus joyeux et satisfaits dans leur quotidien, et je vais t’expliquer pourquoi dans cet article. Nous allons voir ensemble :

  • Les caractéristiques du type générateur selon le Design humain
  • Comment aider ton enfant de type générateur à respecter son type et sa stratégie
  • Comment le soutenir dans son apprentissage
  • Comment gérer au mieux son énergie, notamment pour bien dormir
  • Quelques conseils pour toi en tant que parent (générateur ou pas !)

 

Eduquer ton enfant générateur selon le Design humain

Le Design humain nous propose plein de pistes pour éduquer nos enfants de manière générale et, si tu ne l’as pas déjà fait, je t’invite à lire cet autre article sur l’éducation des enfants selon le Design humain. Ici, je vais me concentrer spécifiquement sur l’éducation des enfants qui sont de type générateur.

Dis-toi que les enfants, avant qu’ils ne commencent à être trop influencés par le monde extérieur, savent naturellement fonctionner selon leur schéma de Design humain et sont dès le départ placés sur le bon chemin pour accomplir leur croix d’incarnation (voilà un article pour en savoir plus sur les croix d’incarnation).

Pour un enfant générateur, écouter son être et son centre sacral est quelque chose de naturel et spontané ! Le problème ? Le conditionnement extérieur, apporté en premier lieu par ses parents puisque ce sont les personnes les plus proches de lui, va petit à petit l’éloigner de ce fonctionnement naturel.

Evidemment, personne ne peut échapper au conditionnement, nous devons tous apprendre à le gérer (pour en lire plus sur le sujet, tu peux lire cet article sur le conditionnement). En tant que parent, tu peux essayer de faire au mieux pour limiter cette influence et aider ton enfant à s’éloigner aussi peu que possible de son chemin spontané, ce qui sera déjà énorme pour son développement ! Personne ne peut être un parent absolument parfait, chacun fait de son mieux en gérant son propre conditionnement… Donc mon message pour toi est : fais selon tes moyens, c’est aussi une belle aventure à la conquête de ton propre alignement que tu vis avec ton enfant, et ne culpabilise surtout pas de ne pas pouvoir être un parent parfait 🙂

 

Exemple de schéma d'un générateur

 

Les caractéristiques de ton enfant de type Générateur

Si tu as lu mon article sur les Générateurs, tu auras compris que ce type rassemble les personnes qui possèdent une belle énergie pour bâtir le monde. Et les enfants générateurs sont là pour offrir leur énergie au monde en faisant ce qui les met en joie et les excite ! Cette énergie stable et endurante leur vient de leur centre sacral défini, pour autant qu’ils fonctionnent en respectant ce que le Design humain appelle la Réponse sacrale. Et cette réponse sacrale constitue un point clé dans l’éducation de ton enfant générateur, nous allons voir pourquoi !

Ton enfant générateur suit naturellement sa réponse sacrale

Je te le disais en introduction, les enfants savent naturellement fonctionner en accord avec leur Design humain, et c’est l’influence du conditionnement extérieur qui les fait dévier de ce chemin en grandissant.

Ce qui veut dire que ton enfant générateur, sans en être conscient généralement, sait écouter sa réponse sacrale sans forcément pouvoir l’identifier clairement. Le résultat ? C’est un enfant qui sait ce qu’il veut lorsqu’on lui pose une question fermée en oui/non. Il ne pourra pas t’expliquer pourquoi il veut ceci ou cela, mais il sait que c’est ça. Si ton enfant est encore trop petit pour répondre à une telle question, c’est probablement simplement son corps qui est capable d’aller spontanément vers quelque chose en réponse à la rencontre de cette chose, ou au contraire de s’en détourner.

Par exemple, tu peux demander à ton enfant s’il désire faire une activité particulière et il va soit te répondre oui avec enthousiasme, soit te répondre non avec une moue ou un signe clair que ce n’est pas ce qu’il veut. Si tu lui demandes pourquoi il aime ou pas cette activité, il pourra par exemple te répondre “Je ne sais pas, mais j’adore ça !”

Cette capacité à répondre clairement en oui ou non est la manifestation de la réponse sacrale de ton enfant générateur : son sacral vibre ou ne vibre pas pour une chose, une situation, une proposition, etc.

 

Apprendre à ton enfant à identifier sa réponse sacrale

Si cette réponse est naturelle lorsqu’il est petit, il est important d’aider ton enfant à l’identifier clairement pour qu’il ne perde pas cette connexion en grandissant et qu’il s’exerce à l’écouter. L’idée est de lui expliquer les mécanismes de cette réponse et de lui apprendre à en identifier les manifestations physiques dans son corps.

Si tu es toi-même générateur ou générateur manifesteur, ce sera plus facile car tu résonnes avec ce fonctionnement, et tu as probablement déjà fait ce travail pour toi si tu t’es intéressé à ton propre schéma de Design humain. Par contre, si tu es d’un autre type (projecteur, manifesteur ou réflecteur), ce sera plus artificiel car tu devras lui parler de quelque chose que tu ne vis pas dans ton être. D’où l’importance de bien comprendre cette réponse sacrale !

Je t’invite à lire mon article sur les générateurs pour les détails, mais je vais te résumer les points principaux ici :

  • Le centre sacral ne peut répondre qu’à une question fermée en oui/non. Une question trop vague ou qui possède trop de réponses possibles ne va pas fonctionner.
  • Une réponse sacrale positive se manifeste de diverses manières (chaque générateur a la sienne !), mais on peut résumer cela par une énergie ascendante, enthousiaste, qui pousse en avant, qui vibre, qui vient des tripes, et qui peut être accompagnée de sons d’acquiescement, de mouvements du corps, de sensations physiques pour un OUI. Souvent cela vient du ventre et on se sent vibrer positivement. Une réponse sacrale négative sera le contraire de tout cela, avec une énergie de repli et une sensation claire que “ce n’est pas ça”.
  • Une réponse sacrale positive permet à l’enfant de profiter de l’énergie de son centre sacral de manière durable et endurante pour mener à bien la proposition, alors qu’une réponse négative ne développe pas cette énergie et l’enfant va se retrouver à devoir lutter pour accomplir ce que son corps refuse. Il peut alors tomber dans l’épuisement, le découragement et se sentir enfermé dans la situation.
  • De manière générale, c’est le corps et l’être profond qui parle à travers cette réponse sacrale et pas le mental qui analyse le pour et le contre et trouve des raisons pour justifier un oui ou un non.

 

Il est donc important d’expliquer cela à ton enfant, en termes simples et en fonction de son âge et de sa capacité de compréhension. Il doit pouvoir comprendre que son corps sait ce qui est bon pour lui quand on lui demande son avis sur quelque chose, et il faut qu’il identifie les manifestations physiques de cette réponse dans son corps pour pouvoir les écouter lorsqu’il se trouve devant une question fermée.

Pour l’aider dans ce cheminement, tu peux prendre cela comme un jeu et lui poser des questions bien clivantes (“est-ce que tu aimes ceci ? ” en lui parlant de ce qu’il adore ou déteste…) et l’encourager à prendre conscience des réactions de son corps. Petit à petit, invite-le à faire ce même exercice lorsqu’il se retrouve devant des questions spontanées dans la “vraie vie”, par exemple lorsque son enseignant lui demande s’il a envie de faire une activité particulière ou comment il se sent face à un plat particulier à la cantine.

L’idée est que, petit à petit, écouter son sacral devienne un automatisme pour ton enfant générateur, et qu’il garde ce mode de fonctionnement en grandissant. C’est ainsi que tu peux l’aider à construire sa confiance en lui, car s’il a confiance dans son énergie sacrale, il aura confiance dans ses capacités et dans ce qu’il peut apporter au monde.

La réponse sacrale chez l'enfant générateur

La stratégie de générateur de ton enfant selon le Design humain

Dans le Design humain, chaque type a une stratégie particulière qui est comme le mode d’emploi de notre véhicule qui nous assure un voyage fluide et sans obstacle.

La stratégie du générateur est de répondre avec son sacral aux signes de la vie. Il est fait pour faire ce qui le met en joie et l’éclaire de l’intérieur en suivant sa réponse sacrale positive.

Nous venons de voir ce que “répondre avec son sacral” veut dire. Mais que sont les “signes de la vie” ? Ce sont bien sûr les questions fermées formelles que les autres vont poser à ton enfant, mais ce sont également les situations devant lesquelles il va se trouver spontanément et auxquelles il va devoir répondre par oui ou non.

Le chemin d’un générateur est comme une route sans itinéraire prédéfini : l’itinéraire se dessine au fur et à mesure des panneaux de signalisation rencontrés et de la réponse sacrale qui découle de la “question” posée par ces panneaux : dans cette direction, oui ou non ? La vie des générateurs est donc, idéalement, construite au fur et à mesure des rencontres et des situations qui leur sont présentées, sans plan prédéfini à l’avance. C’est comme cela qu’ils pourront se retrouver au bon endroit et au bon moment pour déployer leur énergie sacrale.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’une obligation d’écoute du sacral pour absolument TOUT dans la vie… Des petites décisions sans importance peuvent être prises spontanément. Mais un oui sacral est crucial pour les décisions importantes et qui impliquent d’engager son énergie dans quelque chose de manière durable, importante, et difficilement réversible. Comme une réponse sacrale positive est garante du déploiement d’une énergie nourricière qui se manifestera au bon endroit et au bon moment, c’est tout bénéfice pour le générateur qui ne s’en sentira que plus satisfait !

 

Comment aider ton enfant à respecter sa stratégie ?

Il y a plusieurs manières d’aider ton enfant avec sa stratégie de générateur :

-> Lui poser des questions fermées

En tant que parent, la première chose est de faciliter la tâche à ton enfant en lui posant des questions fermées. Tu as maintenant compris que le sacral de ton enfant ne sait que faire face à une question trop vague…

Donc, au lieu de lui dire “Que veux-tu manger ce soir ?”, dis-lui plutôt “Est-ce que tu veux manger tel plat ce soir ?” Aie à ta disposition plusieurs propositions et fais-lui ces propositions une par une jusqu’à ce que l’une d’elles vibre pour lui.

Tu peux aussi expliquer ce fonctionnement aux personnes qui l’entourent pour les encourager à faire de même. Le cas échéant, cela peut peut-être améliorer sa relation avec son enseignant ou d’autres personnes qu’il côtoie au quotidien. Si ces personnes lui parlent de la bonne manière, ils auront plus de chance d’avoir une réponse pertinente !

-> Ne pas contrarier sa réponse sacrale

Bon, c’est un idéal : autant que possible, si ton enfant répond avec son sacral, il est important de respecter ce choix. Comme tu l’as compris, son être profond sait ce qui est bon pour lui et c’est cela qui s’exprime.

Evidemment, ce n’est pas toujours possible. Parfois, un parent doit imposer à son enfant quelque chose qu’il ne désire pas ou qui va à l’encontre de sa réponse sacrale. Dans ce cas, explique bien à ton enfant générateur pourquoi tu ne vas pas dans son sens. De cette manière, il comprend que ce n’est pas la voix de son être qui est “fausse” mais les circonstances qui ne permettent pas de la suivre.

C’est un point très important, car un enfant dont la réponse sacrale est constamment contredite ou pas écoutée risque de perdre le contact avec son centre sacral puisqu’il “ne sert à rien”… Encourage donc ton enfant de la manière dont nous l’avons vu, tout en expliquant lorsque ce n’est pas possible d’aller dans le sens de son désir.

-> Lui expliquer son essence et son non-soi

Chaque type possède une essence et un non-soi qui se manifesteront respectivement lorsque la stratégie est respectée ou non. Pour les générateurs, il s’agit de la satisfaction et de la frustration.

Explique à ton enfant que la bonne utilisation de son énergie en suivant sa réponse sacrale l’amène à faire l’expérience de la satisfaction. Parce qu’il est au bon endroit, au bon moment et qu’il déploie son énergie dans ce qui est juste pour lui, il va se sentir satisfait et joyeux. Au contraire, s’il est obligé de faire quelque chose qui est un non sacral, il va faire l’expérience de la frustration qui vient de ne pas sentir cette énergie se déployer, de se fatiguer à la tâche, de se sentir enfermé dans quelque chose qui n’est pas juste pour lui et de devoir lutter contre de potentiels obstacles.

Evidemment, personne ne peut faire uniquement ce qu’il désire, et c’est important d’apprendre à ton enfant générateur à tolérer une certaine frustration dans son quotidien. Suivre sa réponse sacrale implique de faire ce qui est bon pour lui, mais la réalité de la vie fait que ce n’est pas toujours possible, notamment lorsqu’on est un enfant qui n’a pas la totale maîtrise de sa vie et qui est encore dépendant des adultes.

Tu peux apprendre à ton enfant à être conscient de cette jauge qui oscille entre satisfaction et frustration, notamment en faisant régulièrement le point avec lui sur la manière dont il se sent. S’il déborde de joie et de satisfaction, super ! S’il tombe de la frustration, aide-le à identifier pourquoi, à voir ce qui peut être modifié pour aller dans le sens de son centre sacral, ou à accepter ce qui ne peut pas être autrement.

Enfant générateur : entre satisfaction et frustration

-> Lui apprendre à ne pas initier

C’est un point délicat pour les générateurs, et d’ailleurs pour tous les types qui ne sont pas des manifesteurs ! Nous vivons dans une société où tout nous encourage à initier les choses, à agir spontanément à partir de nos idées, mais seuls les manifesteurs sont conçus pour agir de la sorte et initier sans rien attendre de l’extérieur…

Tous les autres types, et ton enfant générateur également, doivent attendre une validation extérieure (qui prend différentes formes et possède une temporalité différente selon les types et les autorités décrites par le Design humain).

Si un générateur initie quelque chose à partir de son mental, il risque de ne pas avoir d’énergie sacrale à disposition et de partir dans la frustration. C’est pourquoi il est très important qu’il se lance dans les choses en réponse au monde extérieur. S’il a une idée, il peut attendre qu’un signe de la vie vienne le relancer sur cette idée pour pouvoir répondre avec son sacral et valider cette idée.

C’est d’autant plus important si ton enfant possède une autorité émotionnelle qui lui demande beaucoup de patience et du temps pour valider sa réponse sacrale. Si c’est le cas, je t’invite à télécharger mon livret gratuit qui t’explique les différentes autorités du Design humain. Pour cela, il te suffit de t’inscrire à ma Communauté sereine ici !

Attention, apprendre à ton enfant à attendre avant de passer à l’action ou de parler ne veut pas dire qu’il doit se bâillonner ou se faire tout petit. Il s’agit pour lui de préserver son énergie pour la libérer au moment opportun ! S’il est à l’aise avec cette attente et avec le fonctionnement de son centre sacral, les autres vont naturellement le voir et lui offrir de quoi répondre. Imaginons que ton enfant soit en classe : propose-lui de ne rien dire jusqu’à ce que son enseignant l’invite à répondre. S’il est aligné avec son type de générateur et s’il attend d’être invité, l’enseignant le sentira et proposera naturellement à ton enfant de partager sa réponse. Au contraire, si ton enfant parle sans que cela soit en réponse, cela le mènera à la frustration car ce qu’il a à dire risque de ne pas bien être reçu.

 

Quelques autres points importants sur ton enfant générateur !

Le Design humain nous fournit énormément de données à partir de notre schéma personnel, et nous ne pourrons pas toutes les discuter dans cet article, mais voilà encore quelques points qui me semblent importants pour bien comprendre et accompagner ton enfant générateur.

L’aura particulière des générateurs en Design humain

Dans le Design humain, chaque type possède une aura énergétique particulière qui lui confère un fonctionnement bien à lui (pour creuser ce sujet, tu peux aller en lire davantage sur les auras du Design humain ici).

Les générateurs et générateurs manifesteurs possèdent la même aura : une aura ouverte, enveloppante, qui fonctionne comme une éponge. Elle accueille les énergies des autres qui vont se sentir attirés par cet accueil. Cette ouverture est très agréable pour autrui, et si le sacral de ton enfant générateur fonctionne de manière saine, son rayonnement est extrêmement nourrissant et attirant pour celles et ceux qui l’entourent.

Par contre, ton enfant doit être capable de ne pas tout absorber en se protégeant des énergies qui ne sont pas bonnes pour lui, et c’est le respect de sa stratégie et de son autorité qui lui assure cette protection. Tu comprends donc l’importance cruciale de tout ce que je t’ai raconté plus haut sur la réponse sacrale !

 

Attention à l’esclavagisme du générateur !

Oui, l’énergie d’un générateur est agréable pour les autres, et, consciemment ou non, les autres types sentent bien que cet être et son centre sacral ont un grand potentiel énergétique… Certains types seront même à la recherche de cette énergie nourrissante pour les aider eux-mêmes sur leur chemin.

En soi, ce n’est pas un problème dans le cas où ton enfant respecte sa stratégie et son autorité de générateur, car il ne s’engagera dans les propositions d’autrui que si c’est bon pour lui. L’échange énergétique est alors fructueux ! Par exemple, il y a une belle harmonie entre un générateur et un projecteur, car le projecteur est fait pour guider l’énergie du générateur (ce que le générateur recherche) tout en profitant de cette belle énergie sacrale qui lui est offerte.

Par contre, si ton enfant générateur ne respecte pas sa stratégie et son autorité, il pourrait être poussé à dire oui au lieu de dire non, à offrir sa belle énergie à ceux qui la demandent alors que ce n’est pas bon pour lui. Il en résulte ce que le Design humain appelle l’esclavagisme du générateur : les autres le poussent à utiliser son énergie sacral de manière désalignée et, même s’il est capable de répondre à la demande, ton enfant générateur risque de tomber dans la frustration et l’épuisement, à force d’être en action pour les autres.

On en revient donc toujours au même point : l’énergie sacrale est faite pour répondre à son propre bien-être, pas à celui des autres. Cela peut paraître un peu égoïste au premier abord, mais c’est un égoïsme altruiste ! Si ton enfant générateur fait ce qui est bon pour lui, il pourra offrir son énergie sacrale qui rayonnera sur les autres.

Il y a des tas de raisons dans un schéma de Design humain qui peuvent pousser quelqu’un à vouloir faire plaisir aux autres et à s’oublier lui-même, notamment un centre du coeur ou du plexus solaire non défini. Et le générateur doit vraiment faire attention à ne pas tomber dans cet esclavagisme sous l’effet de ces autres parties de son Design humain !

 

Un apprentissage par palier

Voilà un point particulièrement important pour les enfants, puisqu’ils sont en plein apprentissage !

Les générateurs sont faits pour atteindre la maîtrise de ce qui les intéresse, notamment dans le domaine professionnel, mais ils possèdent une dynamique d’apprentissage particulière dite “par palier” ou en plateaux.

Ton enfant générateur se lance dans l’apprentissage de quelque chose avec une phase de progression, puis il atteint un plateau. S’ensuivent une nouvelle phase de progression et un nouveau plateau. Le problème ? Les phases de plateau peuvent être assez décourageantes car ton enfant à l’impression de faire du sur-place ! Mais l’énergie sacrale est très persévérante et il ne faut pas abandonner car le déclic qui mène à la prochaine phase de progression est tout proche.

Pour résumer, il est important pour ton enfant générateur de ne pas sauter d’étapes dans son apprentissage, de faire les choses dans l’ordre en atteignant la maîtrise de chaque étape, et de ne pas se décourager dans une phase de plateau. Bien sûr, il est possible qu’après avoir dit oui, la réponse sacrale se transforme en non car ce n’est plus ce qui est bon pour ton enfant, et dans ce cas, c’est ok d’arrêter. Tu peux l’aider en lui demandant “Est-ce que tu désires continuer cette activité ?” : son sacral lui donnera la vraie réponse malgré la frustration qui n’est peut-être que temporaire.

Evidemment, un enfant ne peut bien souvent pas choisir ce qu’il apprend, notamment à l’école, et il est important de lui fournir l’occasion d’apprendre des choses qui sont un vrai oui sacral hors du cadre scolaire s’il en ressent le besoin et s’il a besoin de plus de satisfaction dans son quotidien.

l'apprentissage par paliers de l'enfant générateur dans le design humain

Bien dormir pour un enfant générateur

Le dernier point important à prendre en compte pour ton enfant générateur est sa dynamique de sommeil. En effet, un enfant générateur a beaucoup d’énergie à dépenser, notamment physiquement, ce qui peut poser problème à notre époque où les écrans nous piègent dans une certaine immobilité.

Imagine que le sacral est comme une batterie électrique : elle a besoin d’être complètement déchargée au fil de la journée pour pouvoir se recharger complètement durant la nuit. Il est donc très important pour ton enfant d’aller se coucher lorsqu’il a complètement épuisé son énergie sacrale.

Cela implique que le moment du coucher peut ne pas être très régulier car il dépendra de la manière dont ton enfant a dépensé ou non son énergie durant la journée… Bien sûr, le rythme scolaire impose tout de même de ne pas aller se coucher trop tard. Alors, si ton enfant générateur ne semble pas fatigué au moment du coucher, encourage-le à faire encore quelque chose qui le fait vibrer et qui lui permet de dépenser le reste de son énergie. Ensuite, il pourra s’endormir rapidement et facilement. Sommeil de l'enfant générateur

Un enfant générateur qui ne veut pas aller se coucher, qui a du mal à s’endormir ou qui ne dort pas bien est peut-être un enfant qui n’a pas suffisamment dépensé son énergie de manière satisfaisante… Assure-toi que ton enfant ait des activités qui lui font plaisir si l’école ne répond pas à ce besoin : des activités sportives, créatrices ou autre qui lui permettent de se sentir pleinement satisfait et en joie à la fin de la journée.

 

Quelques conseils pour accompagner ton petit générateur

Pour résumer tout ce que je viens de t’expliquer, voilà l’essentiel en quelques points pour bien élever ton enfant générateur :

  • Pour commencer, explique à ton enfant avec des mots simples les particularités de son type, et notamment le fonctionnement de sa réponse sacrale pour qu’il puisse l’identifier et s’y fier.
  • Apprends à ton enfant à suivre sa stratégie : répondre avec son sacral. Encourage-le notamment en faisant toi-même l’effort de lui poser des questions fermées. S’il te répond souvent “Je ne sais pas…”, vérifie que tu lui offres la possibilité de correctement répondre avec son sacral.
  • Explique bien à ton enfant générateur pourquoi tu ne peux pas accepter sa réponse sacrale lorsque le cas se présente, afin qu’il comprenne que ce n’est pas cette réponse qui est mauvaise mais les circonstances qui ne permettent pas de la suivre.
  • Aide ton enfant à comprendre son besoin de satisfaction et de joie dans ce qu’il fait, et aide-le à identifier la frustration lorsqu’il la ressent et le pourquoi de cette frustration. Aide-le aussi à accepter une certaine frustration qui découle de ne pas pouvoir toujours suivre sa réponse sacrale.
  • Encourage ton enfant à développer des activités qui le mettent en joie, que ce soit un sport, une activité créatrice ou n’importe quoi qui l’enthousiasme, afin qu’il puisse en développer la maîtrise, et rappelle-lui cet apprentissage en plateaux lorsqu’il se décourage.
  • Si tu sens que ton enfant générateur a tendance à s’oublier lui-même pour faire plaisir aux autres, rappelle-lui que plus il suit ses propres besoins, plus il aura la capacité d’offrir son énergie aux autres.
  • Explique-lui bien qu’il est fait pour répondre au monde et non pour initier de son propre chef : encourage-le à se laisser porter par les opportunités et propositions qui lui sont faites. C’est comme cela qu’il développera la joie de se sentir au bon endroit et au bon moment pour offrir son énergie.
  • En faisant tout cela, tu aides ton enfant à construire sa confiance en lui. S’il connaît son fonctionnement, s’il comprend comment il peut libérer son énergie sacrale et s’y fier, il aura confiance dans ses capacités et dans cette belle énergie qu’il a à disposition.

 

Le mot de la fin pour toi en tant que parent

Si tu es toi-même générateur ou générateur manifesteur selon ton schéma personnel en Design humain, tu as probablement déjà fait le chemin d’apprendre à écouter ton centre énergétique du sacral et à identifier les signes d’une réponse positive ou négative dans ton être. N’oublie pas que, même si la dynamique est la même, la manière dont le sacral de ton enfant se manifestera peut être différente de la tienne. Explique-lui votre fonctionnement commun, mais encourage-le à identifier sa propre réponse sans calquer la tienne sur ce qu’il devrait ressentir.

Si, par contre, tu n’es pas générateur toi-même, il se peut l’accompagnement de ton enfant dans la découverte de son centre énergétique sacral soit un peu plus difficile car plus théorique de ton côté. Essaie tout de même de lui expliquer ce que tu as lu dans cet article, mais n’hésite pas à faire appel à quelqu’un de ton entourage (ton conjoint peut-être ?) pour en parler avec ton enfant (70% de la population a un centre sacral défini, tu ne devrais donc pas avoir besoin de chercher très loin !)

Si tu n’es pas générateur (et que tu es donc projecteur, manifesteur ou réflecteur), il faut bien que tu comprennes la différence de dynamique énergétique entre ton enfant et toi. Un générateur a beaucoup d’énergie… Et c’est une énergie bien plus endurante que celle des autres types ! Il est donc fréquent et normal qu’un parent non-générateur soit un peu dépassé par l’énergie de son enfant générateur. Il n’y a aucune culpabilité à avoir à ce propos : c’est le cadeau que nous fait le Design humain en nous expliquant que nous sommes tous différents et que nos capacités énergétiques sont variables également. Par contre, il est très important pour toi de t’offrir des moments de repos et de préserver des moments de solitude pour te déconnecter de l’influence du sacral de ton enfant. N’hésite pas à demander de l’aide extérieure si tu sens que tu n’arrives pas à faire face !

Voyons quelques points supplémentaires à prendre en compte selon ton type en Design humain :

  • Si tu es projecteur, tu as la capacité de guider l’énergie de ton enfant, et c’est une très belle complémentarité. N’oublie pas que ton énergie de projecteur n’est pas toujours la bienvenue et n’hésite pas à demander à ton enfant avec une question fermée s’il est prêt à écouter ce que tu as à lui dire, si c’est possible. Sois conscient qu’il est facile pour un projecteur de se perdre dans l’énergie d’un générateur : n’oublie pas de t’offrir du temps seul.
  • Si tu es manifesteur, n’oublie pas que ton enfant n’est pas fait pour initier, contrairement à toi. Même s’il te voit fonctionner de manière très indépendante et passer à l’action rapidement, rappelle tout de même à ton enfant que sa réponse sacrale est la clé de sa propre énergie ! Et pense à informer ton enfant de tes propres besoins, notamment en termes d’énergie, pour qu’il te comprenne mieux.
  • Si tu es réflecteur, tu peux offrir à ton enfant tes conseils avisés sur ce que tu vois de l’harmonie ou non dans son quotidien. Par contre, les conseils pour les projecteurs et manifesteurs sur le fait de préserver ta propre énergie valent aussi pour toi. N’oublie pas d’avoir un endroit “cocon” à toi pour te régénérer ou d’aller régulièrement t’aérer dans la nature pour retrouver ton propre être.

Evidemment, le type n’est qu’une partie de notre schéma de Design humain, et il y a plein d’autres aspects à prendre en compte pour accompagner nos enfants à grandir sereinement. Faire l’effort de comprendre leur Design humain est un beau cadeau que nous pouvons leur faire. Par exemple, comprendre l’autorité de ton enfant générateur, notamment s’il possède une autorité émotionnelle, permet de lui apprendre à prendre les bonnes décisions qui seront alignées pour son être (pour comprendre l’autorité de ton enfant, je t’offre un livret gratuit, il te suffit de t’inscrire à ma Communauté sereine ici !)

➡️ Si tu as envie d’aider ton enfant grâce à cet outil, tu peux profiter de mon accompagnement “L’essentiel” où je te présente les points les plus importants et essentiels du schéma personnel de ton enfant pour l’aider à bien grandir, tu peux en découvrir les détails ici.

➡️ Et si tu as envie d’explorer plus en profondeur la relation entre ton enfant et toi, je t’offre également la possibilité d’une analyse relationnelle selon le Design humain pour comprendre comment ton schéma et celui de ton enfant s’interconnectent et s’influencent : voilà les détails.

Voilà, j’espère que cet article sur le fait d’être parent d’une enfant générateur selon le système du Design humain (ou Human Design) t’aura été utile ! N’hésite pas à me faire un retour en commentaire pour me dire ce que tu en as pensé ou me poser une question, je me ferai un plaisir de te répondre 🙂

 

 

A l’heure de l’IA, ce petit logo pour te certifier que cet article est 100% écrit grâce à mon cerveau de petite humaine passionnée de Design humain !

 

 

Rejoins la Communauté Sereine !

Je t’envoie de temps à autre des petits messages qui parlent de Human Design, de la sérénité au quotidien et de la vie tout simplement 🙂

Pour te remercier de ton inscription, je t’offre un livret qui te décrypte un des concepts clés ultra important du Human Design, ton Autorité, et qui t’aidera à prendre de bonnes décisions !

Sur le même thème…

16 Commentaires

  1. Marion Tejedor

    Très intéressant ! J’ai cliqué sur ce lien pour voir si ça correspondait à mon enfant et en lisant la description je me rends compte que ça me correspond totalement…à moi! 😯 …et peut être aussi à ma fille, mais je vais attendre de la voir grandir pour confirmer l’idée. En tout cas ça me donne vraiment envie d’approfondir davantage le design humain!! 🙏

    Réponse
    • @HDAline

      Merci pour ton retour Marion ! N’hésite pas à aller faire ton schéma et celui de ta fille, si ce n’est pas déjà fait, pour vérifier que vous êtes bien générateurs toutes les deux 🙂 Je t’explique où faire le test dans cet article : https://alinemaurer.com/design-humain-calcul-schema/

      Réponse
  2. Détélina

    Merci Aline pour cet article qui nous donne beaucoup de pistes pour approfondir la connaissance de notre enfant et de nous-même !

    Réponse
  3. Christèle

    Bravo pour cet article très détaillé.
    Je vais me pencher particulièrement sur tes idées pour aider mon loulou à mieux dormir !!!
    Merci beaucoup!

    Réponse
    • @HDAline

      Super, tu me diras si ça l’aide !

      Réponse
  4. Dieter

    L’idée d’une réponse sacrée est intéressante. Ce n’est pas une terminologie très courante, mais elle semble permettre une approche originale. Merci pour cet article.

    Réponse
    • @HDAline

      C’est un mot particulier au Design humain (centre sacral), mais cela vient probablement du nom d’un des chakras du système hindou 😉

      Réponse
  5. sebastien

    Merci pour ton article 😉 Je n’avais jamais entendu le terme d’enfant générateur… Hyper intéressant, je vais me pencher sérieusement sur le sujet.

    Réponse
    • @HDAline

      Le Générateur est un des 5 types décrits par le Design humain, c’est un des aspects de base à explorer quand tu découvres ce système 🙂

      Réponse
  6. Jessica

    Merci pour tous ces détails. Je retiens surtout que la communication, la manière dont il faut parler avec l’enfant est très important, notamment pour les questions ouvertes/fermées.
    C’est un article fort intéressant !

    Réponse
    • @HDAline

      Merci pour ton retour Jessica !

      Réponse
  7. eric

    Merci pour cet article très intéressant 🙏

    Réponse
  8. pioui

    Certes ce sont de bons conseils mais tout le fonctionnement et les valeurs de notre société vont à l’encontre de la façon de vivre optimale du générateur. Pour ne prendre qu’un exemple, j’ai commencé à détester aller à l’école à partir du collège alors que j’avais une très grande soif d’apprendre (investigateur) et j’ai dû chaque jour me faire violence pendant de nombreuses années, aller contre mon instinct – ce qui est devenu un état dépressif qui n’a cessé de s’amplifier jusqu’à la terminale. Ayant une autorité émotionnelle, j’ai connu des bas très intenses et profonds, le désespoir de ne pas pouvoir disposer de ma vie comme je l’entendais, comme j’en avais viscéralement besoin.. “Heureusement” comprenant dès l’adolescence que “le monde” me traçait une vie à contre-courant de ma nature, je n’ai pas suivi les voies officiellement reconnues, ce qui n’est pas facile dans une sorte de logique “seule contre tous”.

    Cela pour dire qu’il est temps de créer une société qui corresponde à notre vraie nature. Avec 70% de générateurs fait pour s’activer dans la joie et l’enthousiasme en suivant leurs passions, c’est une totale révolution qui est nécessaire, y compris en effet dans les valeurs à transmettre aux enfants. Ce n’est pas à eux de s’adapter à une société malsaine, contre-nature mais c’est à la société de se conformer aux êtres qui la composent. A chaque fois que je vois quelqu’un occuper un poste qui lui va comme un gant et donc avec un grand talent et une parfaite aisance, j’imagine à quel point tout serait transfiguré si chacun était à sa juste place, celle où il peut donner le meilleur de lui-même en exhalant son parfum unique.

    Réponse
    • @HDAline

      Je ne peux qu’être d’accord avec toi !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ceci se fermera dans 0 secondes